Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la claire fontaine

Publié le par Colette Choulet

A la claire fontaine

À la claire fontaine m’en allant promener
J’ai trouvé l’eau si belle que je m’y suis baignée.
Sous les feuilles d’un chêne, je me suis fait sécher.
Sur la plus haute branche, un rossignol chantait.
Chante, rossignol, chante, toi qui as le cœur gai.
Tu as le cœur à rire… moi je l’ai à pleurer.
J’ai perdu mon ami sans l’avoir mérité,
Pour un bouton de rose que je lui refusai…
Je voudrais que la rose fût encore au rosier,

Et que mon ami Pierre fût encore à m'aimer.

Au Canada, au début de la Conquête anglaise, il s'agissait d'un chant de résistance codé. La claire fontaine était une métaphore du fleuve Saint-Laurent qui était alors bordé de chênes. « Je m'y suis baigné » signifie l'installation des Français dans la vallée du Saint-Laurent. La rose symbolise les Anglais et le rosier, l'Angleterre. L'amie (ou la maîtresse, selon les versions) représente la France que « jamais je n'oublierai. »

Cependant le sens caché le plus important est sexuel : le bouton de rose est un euphémisme poétique désignant le sexe féminin et la virginité.

A la claire fontaine
A la claire fontaine
A la claire fontaine
A la claire fontaine
A la claire fontaine

Commenter cet article